Comment choisir un drone ?

Un drone est une sorte de petits avions guidés ou télécommandés. Il a pour rôle principal l’observation de type militaire ou civil. Maintenant, un drone peut être tout. Il peut être un jouet ou un appareil professionnel. Suite à cela, ce petit aéronef est devenu public et est commercialisé partout, même en ligne. Les drones ont par contre beaucoup évolué, ce qui fait qu’il y a plusieurs modèles disponibles sur le marché. Il peut donc être difficile d’en choisir un. Il est cependant possible de trouver le drone adéquat si vous suivez des critères de choix précis.

Les différentes sortes de drone

Pourquoi souhaiter avoir un drone ? C’est la première question à se poser. Sachez qu’il existe des drones pour débutants, des drones pour professionnels et des drones de courses.

Les drones pour débutants

Si vous êtes débutant, vous devez choisir un drone correspondant à vos compétences. Il faut un modèle peu complexe, qui ne demande pas trop de notions en pilotage. Ce sont généralement les drones aptes à voler à l’intérieur d’une pièce qui répondent à ce critère. Cela permet de s’entraîner à domicile. Pour choisir ce genre de drone, il faut vérifier certains points.

La protection

Le premier, c’est la protection au niveau des hélices. C’est important que le drone en dispose pour ne pas endommager les objets ou blesser les personnes lors de l’entraînement.

La solidité et la robustesse

Deuxièmement, il y a la robustesse ainsi que la solidité de l’engin. C’est important, car en tant que débutant, vous allez sûrement crasher, vous écraser, vous cogner sur les murs, etc. Un drone solide et robuste pourra supporter les chocs et les impacts.

Les fonctionnalités

Troisièmement, il y a les fonctionnalités. Ne vous ruez pas vers les drones complexes. Cela compliquera votre apprentissage, de plus, cela nuira à votre portefeuille. Choisissez les options de base comme le mode ATTI par exemple. Il vous sera utile étant donné qu’il s’agit d’aide pour le pilotage. Cela permet de stabiliser le drone en altitude. Il y a aussi par exemple le mode RTH ou Return to Home. Cette fonctionnalité est pratique surtout quand le drone se perd ou que vous n’arrivez plus à le contrôler. En l’activant, le drone reviendra à sa position de départ.

La taille

Quatrièmement, il y a la taille du drone. Pour un débutant, pas besoin de drone de grande envergure. Un petit modèle fera l’affaire. De plus, cela limite considérablement le budget à prévoir pour l’achat de l’aéronef. Outre avantage d’un petit modèle, c’est le transport. Vous pourrez l’emmener partout dans un simple sac à dos par exemple.

Les drones pour les professionnels

Un drone professionnel est un aéronef utilisé pour les clichés aériens ou la surveillance par exemple. Dans ce cas, il faut un modèle complet et performant. Plusieurs critères sont à vérifier dans ce cadre là. Il y a tout d’abord la résolution, la stabilité lors des captures et le format des fichiers pris en compte. Ensuite, il y a l’autonomie, la portée ainsi que le poids. Vous devez après vérifier les fonctionnalités.

La résolution, la stabilité et les fichiers

Cette résolution varie d’un drone à un autre. Pour un usage professionnel, il est conseillé d’opter pour un modèle doté de caméra 4 K ou 6 K par exemple. Cela promet un affichage Full HD ou UHD. Outre cette résolution, il est aussi préférable de choisir les fonctionnalités de la caméra. Il faut par exemple un modèle doté de capture munie de stabilisateur pour pallier les clichés flous. Il faut également un modèle doté de cadrans ou gyroscopes pour plus de stabilités. Le format des fichiers obtenus est aussi un point important à prendre en compte. Suivant les besoins, il faut choisir un drone doté de capture vidéo en plus par exemple, soit un drone multifonction.

L’autonomie

Après, vu que le drone va devoir survoler une altitude considérable, il faut penser à son autonomie. Pour les modèles professionnels, l’autonomie varie entre 15 et 30 mn en moyenne. À noter que cette autonomie peut être impactée par divers facteurs comme la vitesse, la résistance au vent, etc. Si besoin de prendre plusieurs clichés par exemple, il faut prendre en compte ces points et opter pour un drone ayant une autonomie élevée.

La portée

Cela dépend de deux critères. Il y a tout d’abord la réglementation suivant le pays où vous habitez. Il y a ensuite l’altitude que vous souhaitez survoler. Avant d’acheter votre drone professionnel, renseignez-vous sur les réglementations concernant ce genre d’aéronef et choisissez un modèle qui répond le plus à vos besoins. À noter qu’un professionnel aura besoin d’un drone capable de survoler plus de 25 m au minimum. Il y a même des drones capables de survoler jusqu’à 150 m sur le marché. Cependant, ces derniers ont besoin de permis de pilotage professionnel. Donc, si vous n’en avez pas, il faut choisir un modèle avec une faible portée.

Le poids

Il ne faut pas non plus négliger ce point, vu que cela impacte l’ergonomie lors de l’utilisation du drone. Un modèle semi-pro pèse par exemple dans les 500 g. Ce genre de modèle a une dimension dans les 30 cm environ. Un modèle totalement pro sera plus lourd et pèsera parfois plus de 900 g. Plus le drone est lourd, plus il sera compliqué à manœuvrer. À noter aussi qu’il y a une réglementation de poids à respecter. Les drones très lourds nécessitent par exemple un permis de pilotage professionnel. Il y a également des signalements à faire si votre drone dépasse un poids précis. Il faut donc vous renseigner là-dessus également avant d’acheter votre aéronef professionnel.

Les fonctionnalités

Vu qu’il s’agit d’un drone à usage professionnel, pour des résultats optimaux, il faut penser aux fonctionnalités. Votre drone doit avoir au moins un système de vol intelligent. Parmi les fonctionnalités il y a le Return to Home. Il y a aussi le Waypoint qui sert à programmer le trajet du drone. En plus, cela permet de limiter les contrôles manuels à faire. Vous devez également penser à choisir un drone doté d’un Orbi/POI. Il s’agit d’une fonctionnalité qui permet de survoler en cercle. C’est idéal pour les photographes immobiliers par exemple. Outre ces fonctionnalités, il a le mode Follow me qui limite les manipulations diverses et permet de contrôler l’appareil. Ce sont les fonctionnalités basiques. Après, il y a d’autres options disponibles comme le FPV qui permet de réaliser un vol en immersion avec un casque, le mode maintien d’altitude, etc.

Les drones de courses

Il existe des courses de drone. Pour les pilotes, ce sont les drones dotés de vol en immersion qui sont les plus recommandés. Il faut donc vérifier si l’aéronef dispose de FPV et surtout de type Racing. Après, suivant le niveau du pilote, il y a des fonctionnalités annexes à vérifier. Pour un débutant par exemple, il faut un drone de course doté d’un mode Ready to Fly. Pour les experts, un modèle plus performant, doté de mode ARF ou Almost Ready to Fly  ainsi que d’un mode BNF ou Bind to Fly est recommandé.

Outre ces fonctionnalités, il faut vérifier la maniabilité et la performance de l’engin. Il doit être rapide et surtout réactif lors des commandes réalisées par le pilote. Ce sont les drones de petites tailles qui répondent plus à ce critère. Les drones classiques pour les coureurs sont ceux de format 250 mm de diagonale. Il est toutefois possible de trouver des drones encore plus petits pour la course en citant par exemple les modèles de 218, 150, etc.

Après les drones pour débutants, les drones professionnels et les drones de courses, il est aussi possible de trouver une autre catégorie de drone. Il s’agit de drones spécifiques qui s’acquièrent qu’auprès de services précis et qui nécessitent une autorisation particulière. Parmi ces drones spécifiques, il y a par exemple ceux des policiers ou ceux des services de secours. Ils sont utilisés pour inspecter, espionner, pour fouiller, etc. Il y a également des drones pour l’agriculture, des drones pour l’exploration minière, des drones pour une fouille en montagne, etc.

Les réglementations sur les drones

Avant d’acheter un drone, peu importe le modèle, il faut prendre en compte les réglementations qui régissent ce genre d’appareil. Ces réglementations varient suivant le pays où le drone sera utilisé. La majorité des pays interdit par exemple un vol près d’un espace public, un espace de vol comme les aéroports, les routes, les couloirs, etc. Il est aussi interdit de voler près des personnes. Le vol sur des zones à risques est également interdit. Parmi les zones à risques possibles, il y a les centrales nucléaires, les prisons, etc.

La portée de l’appareil doit également suivre les réglementations. De même pour le poids. Parfois, un drone a besoin de permis de conduire et d’autorisation surtout s’il est de type professionnel. Et parfois, il faut être agréé et obtenir une licence avant de piloter ce genre d’engin. Les sanctions sont sévères si les réglementations ne sont pas respectées. D’où l’importance de s’informer avant de choisir, d’acheter et d’utiliser un drone.